Bienvenue sur hpconventions, lit ce qui suit :

Comme tu le vois il faut t'inscrire pour renter à poudlard alors c'est parti ALOHOMORA et vient transplanez avec nous et rentrer à Poudlard...

Le forum procède à des changements pour devenir un forum spécial conventions mais il gardera des parties pour parler du film et des acteurs.

Mes faits accomplie...


Harry Potter Conventions Françaises sur la saga
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
On monte une armée avec Harry

Nombre de messages : 526
Age : 24
Localisation : quelque part dans le monde
Points : 535
Entrée à Poudlard : 23/05/2009
shippô
MessageSujet: Re: Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi   Ven 22 Oct - 19:20

Chapitre 11: Serpentard party !! : A distance....


Hermione finit de manger sans un bruit. Harry qui était trop concentré sur la discussion qu'il avait avec Ron ne remarqua rien, mais Ginny, elle, savait bien interpréter les humeurs de la jeune fille.
«- Qu'est ce qui se passe 'Mione? chuchota la rouquine. T'as l'air déçue...
- Hein? dit Hermione semblant sortir de sa léthargie. Euh...Déçue? Moi? Bah pourquoi serais-je déçue?
- Oui toi ! Ne fais pas l'innocente je te connais. Et c'est pas à moi de te dire pourquoi tu serais déçue ce serait plutôt à toi. Allez dit qu'est ce qu'il y a ? T'es pas contente de quitter Malefoy ou quoi? *Allez savoir ce qu'elle a envie de répondre lol!*
- Euh.....bredouilla la brune."Réfléchis allez réfléchis!!!", pensa-t-elle. Euh bah non c'est pas ça, mais le truc c'est que les appartements des préfets en chef sont géniaux....alors ça me déprime de devoir tout quitter comme ça, fit-elle "ouais bien pensé ma vieille tu te débrouilles de mieux en mieux......oh non, je vois dans ses yeux qu'elle ne me crois pas....vite...rajouter quelque chose de crédible.....". Tu t'imagines? Je reverrais plus la bibliothèque pendant deux semaines?!!! C'est horrible !! Il y avait des livres qu'ils n'ont pas à la bibliothèque !!!!!! C'est injuste !! renchérit la jeune fille." Ah c'est bon ça à l'air d'aller on dirait...."
- Ah d'accord, et ça te déprime à ce point? Eh bah, la collocation avec Malefoy ça te réussit pas ma vieille! lui dit la rousse avec amusement.
- Ouais....si tu savais....tu ne dirais pas ça....murmura la jeune fille pour elle-même.»

Enfin pour elle-même, c'était sans compter un certain Serpentard aux sens décuplés par l'animagie! Il avait tout entendu, même la partie de la fin. Il en avait du baume au coeur de savoir ça. C'était tellement rare que quelqu'un pense ça de lui. Enfin, il n'allait pas en faire tout un chaudron, il pourrait lui rendre la pareille bientôt. Car oui, Drago Malefoy n'était pas Serpentard pour rien! Il avait tout prévu pour voir sa belle en douce! Et même ouvertement (enfin...presque...).

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-

Après les deux heures de botanique (cours que les Gryffondor avaient en commun avec les Poufsouffle), ils partirent vers leur second cours, DCFM (défense contre les force du mal pour ceux qui savent pas). Au début de l'année, lors du banquet, ils avaient trouvé étrange qu'aucun professeur de cette matière n'ait été présenté. Ils trouvaient cela bizarre mais n'en avait fait aucun commentaire. Mais à l'heure qu'il est, ils avaient de quoi s'inquiéter: ils avaient ce cours en commun avec les Serpentard.

Arrivés, près de la classe, ils attendirent que le professeur les intime à entrer mais personne ne fit quoi que se soit. Les Serpentard arrivèrent, et évidemment en tête, il y avait, le beau Drago. Il se débattait tant bien que mal avec l'horreur sur pattes qui était suspendue à son bras et qui ressemblait davantage à un sac à bouses de dragon qu'à un être humain.
«- Pansy, lâche-moi! hurlait le beau blond. Dégage de là je me passerait bien de tes pustules, pas besoin de rester accrochée!!!!
- Mais mon Dragonichou d'amour, je....
- Il n'y a pas de mais! Et je ne suis pas ton "Dragonichou d'amour" ni aucun autre de tes surnoms débiles tu m'entends!!! continuait celui-ci toujours en hurlant.»

Les Gryffondor étaient pliés en deux, mis à part une certaine préfète qui regardait l'horreur pendue au bras de SON petit ami. Elle lui lançait des regards qui auraient pu tuer un immortel sur le champ tellement elle était énervée.
«- Parkinson, lâche-le immédiatement ou bien votre maison risque d'en prendre un sacré coup !! lui cracha-t-elle sèchement.
- Qu'est ce que tu veux sale Sang de Bourbe? T'as rien à faire ici! Et depuis quand tu défends mon Dragounetchou?
- Cela n'a rien à voir avec la défense de ce serpent, reprit-elle en lançant un regard désolé à Drago, que lui seul put décelé. Je dis cela parce que je suis préfète en chef et que tu es train d'enfreindre le règlement. Je te rappelle qu'il est interdit de chahuter dans les couloirs. Oh...et au fait, 15 points en moins pour Serpentard, pour manque de respect envers un préfet en chef, dit la rouge et or. Tu n'aurais pas dû m'insulter Parkinson.
- Tu vois ce que t'a fais crétine, lui hurla Drago. Maintenant tu me lâches ou bien moi aussi je te consigne! vociféra-t-il.»

La verte et argent se détacha à regrets de son "Dragounetchou". Il lançait un regard tueur à la face de furoncle, et fulminait encore. Les Gryffondor, eux, étaient tellement surpris par l'intervention d'Hermione, qu'ils avaient cessé de rire. D'ailleurs on aurait pu croire qu'ils avaient cessé de respirer tout net. Certains avaient la bouche ouverte, d'autres, les yeux écarquillés comme des assiettes, et d'autres avaient les deux.
Quant à la jeune préfète elle était totalement indifférente. Elle était comme seule dans sa bulle.
Drago l'avait bien remarqué, mais il ne fit aucun commentaire pour ne pas attirer l'attention. Harry et Ron en étaient abasourdis. Puis...
«- Excellente preuve d'autorité, Miss Granger, fit une voix. Je suis très impressionnée.»

Tous les élèves se retournèrent et virent une très jolie jeune femme, qui devait avoir environ trente ans, se tenir devant eux.
«- Je vous pris d'excuser mon retard, j'étais très prise. Bien! Si vous voulez bien me suivre à l'intérieur.»

Les élèves entrèrent, et s'assirent. Harry et Ron bien évidemment étaient ensemble. Hermione se mit tout devant, seule à une table pour ne pas être dérangée. Elle prit un instant et constata la femme qui devait sûrement être leur professeur de DCFM. Elle était de taille moyenne, blonde, les yeux d'un vert émeraude éclatant, de belles courbes se laissaient imaginées sous sa robe professorale, elle avait le visage fin, et elle avait un air malicieux qui jurait grandement avec sa classe naturelle.
«- Bien, je me présente. Je suis Miss Jas (voilà le premier perso que j'ai inventé, elle sera super importante pour la suite.). Vous n'avez pas eu cours de DCFM au début de l'année car je n’étais pas encore arrivée. Donc pour votre premier cours, je vais vous laissez placés ainsi. Pour le deuxième, j'établirais moi-même un plan de classe, par niveau. Je vous souhaite une excellente année à étudier à mes côtés, en espérant que vous apprendrez des tas de choses.»

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-

Après cette journée de cours, Hermione se rendit comme à son habitude, à la bibliothèque, pendant que Harry, Ron et Ginny étaient à leur entraînement de Quidditch.

Elle s'était installée, sur une petite table à l'écart pour ne pas être dérangée. Soudain, un jeune homme brun d’une beauté infinie s'installa près d'elle. Elle reconnut immédiatement le visage de Seika (qui est bien évidemment Drago). Un large sourire vînt éclairer cette soudaine venue.
«- Princesse, désolé, mais je ne peux pas m'éterniser sinon les autres vont avoir des soupçons, prends ton pendentif et dans 30 minutes, c'est-à-dire à 18h30, contacte-moi. Je t'aime, lui dit-il en l'embrassant.»

La jeune femme qui n'en avait pas placé une, ne le retînt pas, mais fut quelque peu surprise.
Une demi heure plus tard, tel que le lui avait demandé son beau Serpentard, elle prit son pendentif en main, et se mit à penser très fort :"Je veux parler à Drago, je veux parler à Drago, je veux parler à Drago..". Puis, comme par magie *Non sans blague, y a de la magie à Poudlard? Étrange...o_O...lol* une plume blanche lui apparut entre les mains.
Elle se mit contre son extrémité (pas celle pour écrire je tiens à le préciser). Elle appela doucement, pour ne pas ameuter toute la bibliothèque:
«- Seika? Seika, est-ce que tu m'entends?»

La jeune fille attendit quelques instants, pour vérifier que la plume ne virait pas au noir, puis subitement, elle fut interrompu par une voix:
«- Oui mon amour je t'entends parfaitement. Je suis désolé de t'avoir laissé comme ça tout à l'heure, seulement j'avais peu de temps.
- Ce n'est pas grave, je ne t'en veux pas. Que voulais-tu me dire?
- Tu sais, comme nous devons passer deux semaines éloignés, il faudrait qu'on puisse se voir. Alors, en attendant qu'on se fixe des rendez-vous, j'ai eu une idée, continua le jeune homme.
- Ah oui ? Laquelle?
- Et bien, pour ma courte réapparition chez les Serpentard, j'ai décidé d'organiser une fête. Et comme en tant que Gryffondor tu ne peux pas venir, il faudrait trouver un moyen, enfin si tu veux bien venir cela va de soit. J'ai déjà une idée mais j'attendais que tu sois d'accord avant de te l'exposer.
- Euh...bien, si je ne suis pas reconnue je pense que cela doit être bon.
- La fois dernière, tu m'as dit que tu étais métamorphomage, fit-il, donc j'ai pensé que tu pourrais me rejoindre en étant transformée. On ferait la fête et après tu repartirais. Alors qu'en dis-tu?
- Ma foi, ça m'a l'air plutôt bien. Oui j'accepte. Mais...Comment vas-tu faire pour me reconnaître? demanda la rouge et or.
- Euh bah...j'avais pensé que tu aurais pu, en venant me saluer, me dire un truc que nous seuls connaissions. Mais je n'ai aucune idée de ce que ça puisse être.
- Moi je pense que je sais comment, dit-elle malicieusement. Je n'aurais qu’à te dire "salut beau prince, mon amour de Seika", puisque nous sommes seuls à connaître ça.
- Oui, bonne idée. J'aime assez d'ailleurs!fit-il dans le même ton. Alors on se retrouve ce soir à la salle commune des Serpentard. Elle se trouve derrière le tableau de Bortsh le Sanglant, le mot de passe est "moisissure sanglante".
- Très....original..., lui répondit la préfète légèrement dégoûtée. Très bien, à ce soir, mon amour.
- A ce soir.»

Puis Hermione pensa "c'est bon je n'ai plus besoin de lui parler", et la plume disparut. Personne ne serait au courant de cette escapade et Hermione en était très fière. Enfin, c'était sans compter le regard et les oreilles d'un certain professeur, qui n'avait pas perdu une miette de tout ce passage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai rejoint Poudlard

Nombre de messages : 381
Age : 22
Localisation : Nowhere in the world, only in the space...
Points : 393
Entrée à Poudlard : 12/09/2010
Asokka Watson
MessageSujet: Re: Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi   Jeu 4 Nov - 17:59

J'adore !!Merci beaucoup !!SUITE SUITE SUITE !! Je meurs d'impatience !

_________________

Sorciers confirmés
There's nowhere in the world where you are you.
Only in your head.
But who are we in reality ?
Who exactly know that ?
Tant de questions philosophiques sans réponses...

Dixit moi !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Nombre de messages : 837
Age : 36
Localisation : Attend à Poudlard le combat final
Points : 1425
Entrée à Poudlard : 12/07/2007
AURELIE
MessageSujet: Re: Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi   Jeu 4 Nov - 19:35

Oui la SUITEEEEEEE

_________________

Sorciers confirmés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jacksonrathbone.forumsactifs.com
On monte une armée avec Harry

Nombre de messages : 526
Age : 24
Localisation : quelque part dans le monde
Points : 535
Entrée à Poudlard : 23/05/2009
shippô
MessageSujet: Re: Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi   Jeu 4 Nov - 19:45

J'arrive, j'arrive désolé! Pour la peine, deux chapitres!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
On monte une armée avec Harry

Nombre de messages : 526
Age : 24
Localisation : quelque part dans le monde
Points : 535
Entrée à Poudlard : 23/05/2009
shippô
MessageSujet: Re: Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi   Jeu 4 Nov - 19:52

Chapitre 12: Serpentard party!! Anna Jenkins.

Le stade de Quidditch lui parut tellement grand à cet instant. Ce même stade qui lui avait permis de connaître une glorification de plus. Mais il n'en était pas fier. Cette gloire il s'en serait passé! Mais ce n'était pas le voeux de son père, et lui, comme un bon toutou lui avait obéis. Il ne savait plus si c'était pas peur ou parce qu'il voulait être admiré. Après tout, pourquoi pas les deux? Mais ce n'est plus important maintenant. Pour la première fois de sa vie, il se sentait homme. Et qui plus est, un homme libre et qui se fait aimer pour ce qu'il est et pas pour ce qu'il fait. Oui, Drago Malefoy était fier de ce qu'il était devenu.

Plus tard, vers 17h30, il décida qu'il était tant qu'il se prépare pour la fête de ce soir. Il repartit donc vers l'immense bâtisse.
-oOo-




A 17h00, l'une des invités s'affairait déjà à sa préparation. D'origine, elle avait de belles boucles brunes qui retombaient en cascades sur ses épaules, mais là pour cette soirée, elle ne pouvait se permettre de mettre en péril son secret ainsi que celui de son amant. Car oui, elle, Hermione Granger, était amoureuse de la personne la plus insoupçonnée du monde : Drago Malefoy. Ils étaient ensemble depuis peu, mais elle l'aimait tellement, qu'elle voudrait arrêter le temps pour que jamais cela ne s'arrête. Et pour que leur sécurité à tous deux soit maintenue, elle avait décidé avec Drago, d'un commun accord, qu'elle devrait utiliser ses dons de métamorphomage pour passer incognito à cette soirée.

Elle avait changé de formes à plusieurs reprises, puis, en fin de compte, elle avait décidé de ne pas toucher à son corps. Elle allait juste changer de visage. Elle avait gardé ses cheveux bruns, mais les avaient ensorcelés pour les lisser, son visage était plus fin, mais gardait tout de même quelque chose de commun avec son vrai visage. Elle avait changé de nez, car celui-ci était bien trop remarquant, il n'y a pas 20 personnes à Poudlard qui ont le même nez arrondis en son bout et qui a cet air malicieux qui le caractérise si bien.
Elle avait opté pour un nez plus pointu, qui lui allait plutôt bien, sa bouche n'avait pas changé, si ce n'est la couche de gloss qui donnait un effet 3D, pour plus de camouflage elle y avait ajouté une petite pointe de couleur rouge, qui lui donnait l'air quelque peu aguicheuse. Ses yeux avaient à présent perdus de leur teinte chocolatée, pour être remplacées par un bleu perçant et envoûtant.

Elle était irrésistible et pleine de charme. Elle était assez proche de l'ancienne Hermione mais la nouvelle avait des différences flagrantes, qui ne la rapprochait pas du tout de la vraie.

Enfin satisfaite de son travail, elle se mit en quête de nouveaux vêtements. Sa nouvelle garde robe de l'été était assez ample et je puis vous assurer que pour trouver une tenue bien particulière dans ce capharnaüm, il fallait un courage digne de Godric Gryffondor lui-même ! Mais qu'à cela ne tienne, cela n'a pas découragé Hermione, qui puisait sa force dans les émotions qui la traversaient. Elle pensait à la fête et à son petit ami, elle pensait au bonheur qu'elle aurait de le revoir, et elle pensait surtout que ce n'était pas de simples vêtements qui viendraient à bout d'elle! Foi de Granger !!!!

Elle fourra sa tête dans tout ce tas de linges, et en retira un dos nu noir, décolleté à souhait, mais dans la limite du décent, ainsi qu'une mini jupe verte, qui laissait voir ses longues jambes. Elle enfila une paire de sandales à talons, pas trop aiguilles tout de même (elle ne voulait pas choper des ampoules ^_^') et se maquilla assez fortement. Elle se mit un trait de crayon noir accentuant furieusement son regard d'un bleu océan à cet instant, un mascara allongeant ses cils d'une manière très sensuelle, et les deux gloss combinés qu'elle avait déjà mis au préalable lui donnait à présent la certitude que personne ne la reconnaîtrait.

18h30.

C'était l'heure.

Elle sortit de la tour des Gryffondor rapidement, sans être vue, et se dirigea vers les cachots.
Près de ceux-ci, il y avait un tableau. Elle s'en approcha et lut:" Bortsch le sanglant, meurtrier dévoué".

Elle s'apprêtait à dire le mot de passe quand :
«- Salut beauté tu viens faire quoi ici? lui demanda le tableau du dit Bortsch.
- Je suis venue pour la fête.
- Ah je vois. T'es sacrément bien faite dit donc, fit-il d'un air pervers et malicieux.
- Merci, mais je suis déjà attendue, lui répondit-elle en essayant d'adopter un autre comportement pour sa nouvelle tête.
- Ok, dommage...bref, mot de passe?
- Moisissure sanglante

Puis le tableau pivota pour la laisser entrer. Lorsque le tableau se referma, elle entendit alors une puissante musique. C'était un truc assez violent et en même temps très sensuel.
"Tout à fait Serpentard tout ça. Si ce n'était pas pour Drago, je ne serais jamais venue.", songea-t-elle.

Elle se dirigea vers une petite troupe de gens regroupés, pour voir ce qui attirait tant de monde. Lorsqu'elle arriva dans ce cercle, elle aperçut l'objet de ses désirs: SON Drago. Il était entouré de tous pleins de groupies, qui semblaient l'ennuyer au plus au point!

Elle retînt un rire et s'approcha discrètement de l'oreille du jeune blond:
«-Salut beau prince, mon amour de Seika, lui susurra-t-elle langoureusement.»

Tout à coup, le jeune Serpentard fut comme prit de chocs électriques et tourna rapidement la tête vers la personne qui lui avait parlé. Elle était belle, il ne la reconnaissait pas totalement mais certains points de son visage lui semblaient familiers. Oui, c'était elle!

Il l'avait tant attendue!! Un sourire heureux et séducteur vînt alors se loger sur son visage, preuve qu'il avait compris qui elle était et qu'il ne fallait pas se faire remarquer.
«- Alors beauté, on a finit par venir? Je commençais à me demander si tu n'avais pas refusé. Mais au fait, comment t'appelles-tu?»

Hermione comprit alors qu'elle ne devrait pas DU TOUT se faire remarquer et donc se trouver un nom. Elle se creusa la tête un instant puis dit dans une assurance qu'on aurait eu beaucoup de mal à associer avec la Miss Je sais Tout qu'est la Granger connue:
«- Voyons mon cher Drago, comment aurais-je pu te résister? Les gens m'appelle: Anna Jenkins.»

Ce nom résonnait à présent dans la tête de Drago. Elle était si différente de SA Hermione. Il se rendit compte que jamais dans sa vie il n'aurait pu aimer quelqu'un comme ça, même s'il aurait voulu. Néanmoins, cette personnalité là collait tout à fait au genre de fille que Drago pourrait avoir pour lui selon ce que les autres pensaient de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
On monte une armée avec Harry

Nombre de messages : 526
Age : 24
Localisation : quelque part dans le monde
Points : 535
Entrée à Poudlard : 23/05/2009
shippô
MessageSujet: Re: Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi   Jeu 4 Nov - 20:09

Chapitre 13: Déclarations

Le blond lui lança un regard qui signifiait "ok, c'est noté, Anna.", signe qu'il approuvait le nom.
Hermione, quant à elle se rapprocha de l'oreille du vert et argent et lui dit de façon à ce qu'il soit le seul à entendre:

«- Je change de personnalité devant les autres ou pas? Si oui, je serais un peu plus...aguicheuse, fit-elle les joues en feu, mais que avec toi bien sûr, ajouta-t-elle précipitamment.

- Ne t'en fais pas, lui dit-il sur le même ton, je t'approuve à cent pour cent, personne ne te soupçonnera et moi je pourrais t'observer à ma guise, ajouta-t-il de manière TRÈS significative.»

La rouge et or acquiesça d'un bref signe de tête. Le blond dégagea un peu de place dans son fauteuil, pour permettre à Hermione, ou plutôt, à Anna de s'y installer. Elle vit son geste, et, comme si elle avait lu en lui, comprit qu'elle devait s'y installer, accostant au passage sa tête sur l'épaule du Serpentard.

L'initiative de la jeune fille parut tout à fait normale pour le jeune préfet. En revanche, cela l'était un peu moins pour les "Pom Pom girls" du jeune homme. Elles lancèrent des regards meurtriers à cette dernière, qui, gardant toute la contenance qu'elle pouvait et ne montrant pas sa légère intimidation, releva doucement et à contrecoeur, sa tête de l'épaule sécurisante de son beau blond. Lorsqu'il sentit la tête de la brunette se lever, il la regarda légèrement surpris, et regarda dans la même direction que celle-ci. Il vit avec mécontentement les regards que les "verracrasses pustuleuses", comme il aimait à les appeler, jetaient à SON Hermione, actuellement Anna.

Il prit donc la bonne initiative de se relever, entraînant ainsi Anna avec lui. Elle le remercia intérieurement de ce geste, et ils se dirigèrent au bar. Arrivé là-bas, Drago demanda deux Bièraubeurres à un de ses condisciples. Il proposa un siège à sa compagne et s'assit sur celui d'à côté.

«- Désolé.

- Quoi? lui demanda poliment la jeune femme.

- Désolé de t'avoir imposé le regard de ses...de ses choses, dit-il peiné et dégoûté en désignant les filles qui l'entouraient deux minutes auparavant.

- Ah ça. Ce n'est rien ne t'en fais pas, je sais pertinemment le succès que tu as auprès de la gente féminine, lui dit-elle dans un sourire. Moi-même je n'ai su résisté, ajouta la préfète les joues de nouveau cramoisies.

- Tu sais on devrait peut-être se trouver un endroit plus convivial pour discuter en paix, ça m'étonnerait que l'on puisse discuter tranquillement avec tout ce monde, lui dit-il en prenant les deux Bièraubeurres.»

Elle aquiesça d'un signe de tête, et le suivit à travers la foule. Ils s’installèrent sur un petit sofa, dans un coin de la salle.

«- Tu sais...commença le blond. Je...Il y a une question qui me brûle les lèvres depuis longtemps déjà. Puis-je te la posée? demanda celui-ci poliment.

- Oui bien sûr je t'écoute.

- Euh... (Il prit une profonde inspiration et se lança).Comment ça se fait que tu sois restée avec moi? Non pas que je ne veuille pas de toi, non bien au contraire mais, comment se fait-il que quand tu as su qui j'étais, tu n'aies pas été rancunière?

- Euh...Bah... A dire vrai, je ne pourrais l'expliquer logiquement, mais...j'ai senti.

- Sentis quoi ? fit-il légèrement paniqué.

- J'ai senti au fond de moi que tu avais changé. Tu m'avais sauvée, puis ensuite soignée, et puis tu a été si...si...enfin je ne trouve plus mes mots, lui dit-elle en ricanant. Mais il est vrai que quand je m'en suis rendue compte, j'ai repensé aux insultes et à tout le reste. Mais je me suis rendue compte, en t'observant, en...en t'embrassant, que tu étais plus que ce que tu montrais. Et puis, si tu as pu passer outre nos différences, pourquoi pas moi?»

Il avait été ému par la sincérité de ses paroles. Une personne qui le considérait autrement que comme un criminel, un fils de Mangemort, enfin! Il déposa son verre à présent vide et la serra dans ses bras.
Hermione, qui ne s'attendait pas à ça, le serra tout de même à son tour sans vraiment comprendre pourquoi son petit ami faisait cela. Puis déposa son verre à son tour.

«- Merci.

- Merci pour quoi?

- Merci de voir en moi ce que les autres ne voient pas, merci de m'aimer pour moi, et merci de me laisser t'aimer tout court.»

Cette déclaration embua légèrement les yeux de la préfète, qui se retînt tout de même, de peur de gâcher le maquillage qu'elle avait mis tant de temps à se mettre.

«- Tu veux danser? lui proposa-t-il en lui tendant la main.

- Bien sûr.»

Drago fit signe au DJ de mettre un slow. Il se mirent au centre de la piste de danse, et se rapprochèrent sous les regards de tout les autres Serpentard. Les garçons lançaient de regards tentés vers Anna, et des regards meurtriers à Drago. Les filles faisaient de même en regardant dangereusement la jeune fille, et de manière fascinée envers Drago.

Hermione se colla à son cavalier sans trop faire attention aux regards des autres. Drago lança un regard de défis aux mâles de la pièce, et enlaçant sa compagne par la taille d'un air qui voulait dire "propriété privée". Puis, à son tour, il se colla à elle. La brune posa sa tête sur le torse musclé du jeune homme, tandis que celui-ci posait la sienne sur celle de sa cavalière. Ils dansèrent ainsi, seuls, pendant deux slows. Puis fatigués, ils reprirent le chemin à travers la foule, jusqu'à ce que Drago ne sente plus la main de sa dulcinée dans la sienne. Il se retourna vivement et aperçut les yeux apeurés de celle qu'il aimait, occupée à essayer de se détacher des bras puissants d'un Serpentard qui avait visiblement trop bu. Drago essaya d'aller la rejoindre, mais ne le put à cause de la formation autour de lui de son éternel fan club de jeune filles.

Puis, réussissant à se dégager, il reprit le chemin inverse, allant vers Hermione qu'il voyait ne plus bouger. Puis, soudain, un éclair vert sortit de ses plaies au dos. Les yeux de la jeune fille se rouvrirent alors. Il vit avec effroi que ses prunelles ressemblaient traits pour traits, à ceux du Seigneur des Ténèbres. Il ne fut apparemment pas le seul à avoir constaté cela, puisque les gens regardaient la jeune femme avec horreur.

D'un geste, elle envoya valser ses assaillants contre le plafond, retombants contre le sol. Drago, qui savait ce qui se passait alla vers la brune, dont à présent les pieds ne touchaient plus le sol. Il la prit dans ses bras en lui murmurant des mots rassurants tels que "Calme-toi", "C'est fini", " Tout se passera bien".

Semblant se calmer, les plaies de la jeune femme se refermèrent, et elle ouvrit les yeux. Ils avaient retrouvé leur teinte bleu océan. Heureusement pour elle, sa transformation n'était pas partie. Elle se releva et prit soudain conscience de ce qu'elle venait de faire. Drago la rassura en lui disant que tout allait bien et que les personnes qui l'ont attaquée étaient encore vivantes, sachant que c'était cela qui la préoccupait. Elle se radoucit et Drago prit soudain la parole:

«- Comme vous avez pu le constater, j'ai mis en place une barrière de protection à ma petite amie. Oui vous avez parfaitement bien entendu, ma petite amie, fit-il en voyant le regard des Serpentard. Et donc, je vous déconseille fortement de l'agresser, ou de tenter quoi que se soit contre elle.»

"Bien négocié Drago, tu es très ingénieux."pensa Hermione. Elle se releva et reprit un regard hautain, caractéristique des Malefoy. Drago la regarda et vit avec contentement qu'elle jouait le jeu. Il prit à son tour cet air qu'on lui connaissait bien et annonça que la fête était finie.

Elle se dirigea vers lui, d'un pas légèrement félin, pour donner le change aux yeux des serpents. Le jeune blond la fixait d'un regard qui en disait long sur ses pensées, puis il la prit dans ses bras en lui murmurant:

«- Ce soir, avant le repas, prends la plume, et parle-moi. En attendant je vais aller en informer Dumbledore.»

La jeune fille acquiesça et embrassa son petit ami. Ils étaient littéralement accrochés, semblants ne plus vouloir se lâcher lorsque leur souffle vînt à manquer. Ils se lâchèrent à contrecoeur, et Drago sortit en compagnie de la jeune fille. Il l'emmena jusqu'à la salle commune des Gryffondor.

«- A tout à l'heure Amour, lui dit-il tendrement.

- A tout à l'heure Mon Dragon, lui répondit-elle sur le même ton.»

Ils s'embrassèrent à nouveau, puis, Drago partit en se dirigeant vers le bureau du directeur. Hermione dit le mot de passe à la Grosse Dame et entra. Elle regarda l'horloge qui indiquait à présent 20h00. Elle vit que la salle était vide, ce qui en soit, l'arrangeait beaucoup mais qui la laissait quelque peu perplexe. Elle reprit sa forme initiale, constata que certains élèves étaient encore là (heureusement pour elle qu'elle n'était pas sortie de l'entrée) et elle se rappela que ce soir, c'était entraînement de quidditch, raison pour laquelle les élèves étaient partis "admirer" le grand Potter et alla se doucher dans la salle de bain des préfets afin de pouvoir redevenir la "vraie" Hermione.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai rejoint Poudlard

Nombre de messages : 381
Age : 22
Localisation : Nowhere in the world, only in the space...
Points : 393
Entrée à Poudlard : 12/09/2010
Asokka Watson
MessageSujet: Re: Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi   Jeu 4 Nov - 21:10

Merci beaucoup !!

_________________

Sorciers confirmés
There's nowhere in the world where you are you.
Only in your head.
But who are we in reality ?
Who exactly know that ?
Tant de questions philosophiques sans réponses...

Dixit moi !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
On monte une armée avec Harry

Nombre de messages : 526
Age : 24
Localisation : quelque part dans le monde
Points : 535
Entrée à Poudlard : 23/05/2009
shippô
MessageSujet: Re: Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi   Ven 5 Nov - 15:05

Alors vous en pensez quoi les filles? Elle vous plaît la fic? Moi perso je l'adore, je la trouve super originale, et en plus, elle est longue! Je mets la suite bientôt!^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai rejoint Poudlard

Nombre de messages : 381
Age : 22
Localisation : Nowhere in the world, only in the space...
Points : 393
Entrée à Poudlard : 12/09/2010
Asokka Watson
MessageSujet: Re: Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi   Sam 6 Nov - 17:09

C'est vrai, j'adore quand elles sont longues !!! Et en plus celle là est bien !
Merci !!

_________________

Sorciers confirmés
There's nowhere in the world where you are you.
Only in your head.
But who are we in reality ?
Who exactly know that ?
Tant de questions philosophiques sans réponses...

Dixit moi !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
On monte une armée avec Harry

Nombre de messages : 526
Age : 24
Localisation : quelque part dans le monde
Points : 535
Entrée à Poudlard : 23/05/2009
shippô
MessageSujet: Re: Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi   Sam 6 Nov - 23:06

Suite!


Chapitre 14: Le petit ami

Redevenue à présent la "vraie" Hermione, la jeune préfète regarde la pendule de la salle commune des Gryffondor.

20h30. Le dîner allait bientôt commencer. Elle prit donc son pendentif et pensa: "J'ai besoin de parler à Drago...J'ai besoin de parler à Drago...".

Puis, une plume blanche apparut entre ses mains.
«- Dra...Seika? se rattrapa-t-elle. Tu m'entends mon amour ?»

Elle jeta un coup d'oeil, histoire de voir si la plume était devenue noire. Puis la plume ne changeant pas de couleur, elle attendit une réponse.
«- Oui je t'entends, 'Mione chérie.
- Alors, tu en as parlé à Dumbledore?
- Oui. Il m'a dit que nous devions aller à la Grande Salle, et faire comme si de rien n'était. A la fin du repas, nous devons aller le rejoindre pour quelques explications.
- D'accord.....et...
- Oui quoi et..? s'enquit le vert et argent.
- Euh...et bien...Est-ce que Dumbledore est au courant pour la fête?
- Ah...ça...euh...bah j'ai du lui dire, oui.
-Oh....Et comment a-t-il réagit?
- Il ne l'a pas mal prit, mais il m'a dit un truc plutôt étrange.
- Ah oui il t'a dit quoi ? demanda la jeune fille sur le point de paniquer.
- Il m'a simplement dit: "Pourquoi ne m'avez-vous pas inviter? C'est qu'on a besoin de distractions à mon âge!!". J'ai trouvé ça super bizarre. Il est pas net le vieux.
- Hein??? Alors là je comprends plus. Jamais je n'arriverais à comprendre ce prof.
- Et bah ce serait une première !! s'exclama le jeune homme en ricanant.
- Et bah quoi? C'est vrai non? Dis-moi que toi tu as compris peut-être, rétorqua celle-ci d'un ton de défi.
- Bon d'accord je l'avoue j'ai pas compris grand chose. Mais moi au moins ça ne paraîtra pas bizarre que je ne comprenne pas.
- Oui mais après tout, ne dit-on pas que l'erreur est humaine?
- C'est vrai. Bon il faudrait qu'on y aille maintenant, parce que je doute qu'arriver en retard au dîner serait judicieux.
- Tu as raison. J'y vais.
- A tout de suite mon amour.
- A tout de suite. Je t'aime.
- Je t'aime aussi.»

Puis elle coupa la conversation de la même façon que la fois précédente.

Elle sortit de la salle, et se dirigea vers la Grande Salle.

Lorsqu'elle y fut parvenue, elle rejoignit ses amis, et son regard se posa sur son beau Serpentard. Parkinson était encore pendue à son bras, et il n'arrêtait pas d'essayer de la décrocher, mais rien à faire, elle était pire que le super glue moldue.
Lorsque leur regard se croisèrent, ils se firent un bref sourire discret, que personne ne remarqua. Puis le jeune blond retourna à son occupation (c'est-à-dire essayer de décrochée cette sangsue de son bras), et entra dans la salle. Hermione et ses amis entrèrent à la suite et partirent vers leur table.

Arrivés à leur table, Hermione se mit à un siège presque tout au bout de la table * Donc si vous avez pas comprit, en fait elle est pas tout au bout y a un siège qui est libre et qui lui est tout au bout ^_^'*, à côté de Ginny qui elle était vers l'intérieur de la table * Ginny n'est donc pas sur la chaise vide qui se trouve tout au bout de la table mais elle est de l'autre côté d'Hermione....ça devient compliqué ^_^''''!* , à côté de Harry qui avait démarrer une grande conversation sur le bruit des ronflements la nuit dans leur dortoir * non mais qu'est ce qui sont gamins ces mecs je vous jure -_-" c'est pas possible, sont irrécupérables...les pauvres -_-'''! lol*.

Les conversations allaient bon train, lorsque soudain, une voix s'éleva dans la Grande Salle:
«- BON SANG MAIS TU VAS ME LACHER OUI ??????!!!!! cria un jeune blond à la table des Serpentard.»

Hermione se retourna vivement lorsqu'elle reconnut la voix de SON Drago. Il était furieux. Jamais elle ne l'avait vu aussi furieux. D'ailleurs, il brillait. Oui, il y avait une étrange lumière blanche qui l'entourait.
Il se précipita vers la sortie, la lumière disparaissant petit à petit à chaque pas qu'il faisait. En sortant, il lança un regard d'excuses à Hermione, qui lui répondit par un sourire compatissant. Personne ne remarqua cela car ils étaient tous trop stupéfaits par la prestation qui venait d'avoir lieu.
«- De quoi il se plaint la fouine albinos? Il s'est enfin trouvé une fille qui veut de lui et il la rejette? De toute façon il aura jamais rien de mieux!! fit Ron»

A ce moment, Hermione devînt rouge de colère. Elle était tellement énervée, que son vers de jus de citrouille explosa.
«- Ronald Weasley, dit-elle d'un ton sec et bien top calme, voir même dangereux. Tu ferais mieux de te taire avant qu'il ne t'arrive un malencontreux accident, lui fit-elle en lui lançant un regard meurtrier et en accentuant bien le dernier mot.
- Quoi? Ne me dis pas que tu le défends?
- Ne dis pas n'importe quoi, se reprit-elle en s'apercevant de la gaffe qu'elle venait de faire. Seulement, les Gryffondor sont réputés pour leur courage, pas pour leur lâcheté à dire des insultes derrière le dos des gens.»
" Hermione tu t'es bien rattrapée sur ce coup là ma grande...t'as eu chaud cette fois." pensa la jeune brune.

Puis, la porte de la Grande Salle se rouvrit sur un jeune homme brun, aux yeux d'un magnifique bleu semblable à celui qu'elle avait prit pour se rendre à la fête des Serpentard. Elle n'eut aucun mal à reconnaître son cher Seika. Bien sûr c'était Drago, mais elle ne pouvait pas trahir sa couverture, surtout en voyant le jeune homme s'avancer vers elle en lui lançant un regard amoureux.

Ce petit jeu n'échappait à personne dans la salle. Seul Dumbledore ne s'en inquiétait pas. Le jeune brun s'avançait toujours en direction de la table des Gryffondor, et alla s'asseoir au bout de la table, sur la chaise vide à côté d'Hermione * Vous voyez qu'elle allait servir cette place vide !! lol*.
«- Seika? Que se passe-t-il? demanda Hermione.
- Et bien après le cirque que je viens de faire-je ne te donne pas trop d'infos de peur des autres, enfin tu dois comprendre- je me suis dit qu'il fallait que je reste avec toi pour oublier. Puisque je me sens si bien avec toi, j'ai pensé que tu étais la seule avec qui je pouvais aller. Mais si tu ne veux pas je m'en vais....
- Non ! l'interrompit-elle. Non bien sûr que tu restes avec moi. Je suis là pour toi quoi qu'il arrive, ne t'en fais pas.
- Euh...Merci.»

Ils s'embrassèrent légèrement sous les yeux médusés de toute la salle, Dumbledore compris.
«- Eh ! C'est quoi cette histoire Hermione, rugit Ron. J'exige de savoir ce que...ce... type fais avec toi!
- Eh bien je pense que ça se voit, il m'embrasse. Tu n'es pas stupide à ce point tout de même? lui dit-elle en le défiant de regard.
- Tu peux nous expliquer? Parce que là on est largués, fit Harry beaucoup plus calmement que Ron.
- Je vous présente à tous, Seika, mon petit ami.»

Seika leur fit un bref sourire, puis se retourna vers Hermione et lui dit à l'oreille:
«- Je crois pas que la Belette apprécie de te voir avec moi.
- Je le sais parfaitement bien, puisqu'il a des sentiments pour moi depuis notre 5° année, mais moi je ne l'aime pas, c'est tout. Alors il peut toujours courir pour m'avoir, lui dit-elle sur le même ton.
-Bon c'est pas un peu finit toutes ses messes basses? fit de nouveau Ron encore plus en colère.
- Oui, voilà arrête de t'énerver. fit Hermione agacée.
- Je suis ravie pour vous, poursuivit Ginny en étreignant Hermione et en souriant à Seika.
- Ginny! hurla Ron.
- Et bien quoi? Hermione est ma meilleure amie, je la soutiendrais donc toujours. Si tu n'est pas capable d'en faire autant je ne vois pas ce que tu fais encore là! lui cracha la rouquine sèchement.» Elle se leva et entraîna ainsi Hermione et Seika avec elle. Harry qui n'était pas en colère le moins du monde se leva et les suivit.

Plus loin à la table des professeur:
«- Bien. Je vois que vous avez bien changé M.Malefoy, c'est excellent, je suis fier de vous, fit le vieil homme aux lunettes en demi-lune. A présent, reste à voir si vous arriverez à trouver le secret. Votre secret. Celui qui vous rends différents de tous les autres Malefoy. Tous vos ancêtres aveuglés par le pouvoir. Mais je fais confiance à Miss Granger pour cela.»

Puis les quatre jeunes sortirent du château et se dirigèrent dans le parc, près du lac.
«- Bien, fit Ginny, si tu es le petit ami de 'Mione, en tant que meilleure amie je me dois de te faire passer le test des questions.
- Hein??? Quelles questions? fit le beau brun.
- Tu verras, demain, je te ferais passer mon petit test pour voir si tu es digne de notre chère Hermione.»

Puis ils éclatèrent tous de rires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai rejoint Poudlard

Nombre de messages : 381
Age : 22
Localisation : Nowhere in the world, only in the space...
Points : 393
Entrée à Poudlard : 12/09/2010
Asokka Watson
MessageSujet: Re: Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi   Dim 7 Nov - 20:16

Merci pour le post!! Elle écrit vraiment très bien !!

_________________

Sorciers confirmés
There's nowhere in the world where you are you.
Only in your head.
But who are we in reality ?
Who exactly know that ?
Tant de questions philosophiques sans réponses...

Dixit moi !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
On monte une armée avec Harry

Nombre de messages : 526
Age : 24
Localisation : quelque part dans le monde
Points : 535
Entrée à Poudlard : 23/05/2009
shippô
MessageSujet: Re: Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi   Dim 7 Nov - 20:19

C'est vrai! Je poste la suite demain (normalement)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai rejoint Poudlard

Nombre de messages : 381
Age : 22
Localisation : Nowhere in the world, only in the space...
Points : 393
Entrée à Poudlard : 12/09/2010
Asokka Watson
MessageSujet: Re: Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi   Dim 7 Nov - 20:36

Yahou, merci !! Je veux la suite, beaucoup de suspens...

_________________

Sorciers confirmés
There's nowhere in the world where you are you.
Only in your head.
But who are we in reality ?
Who exactly know that ?
Tant de questions philosophiques sans réponses...

Dixit moi !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
On monte une armée avec Harry

Nombre de messages : 526
Age : 24
Localisation : quelque part dans le monde
Points : 535
Entrée à Poudlard : 23/05/2009
shippô
MessageSujet: Re: Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi   Mer 10 Nov - 21:11

Suite! (avec retard, désolé!)


Chapitre 15: Une chanson comme tu sais si bien les chanter.

Une fois leur fou rire calmé, Ginny reprit:
«- Bien, alors, Seika...Comme je te l'ai dit, je vais te faire passer un petit test.
- D'accord je suis près, fit Drago.
- Pas trop méchantes les questions, s'il te plait Ginny, implora Hermione.
- T'inquiètes! Bon alors: Questions n°1, Depuis quand connais-tu Hermione?
- Et bien...comment dire, avant, on ne s'aimait pas beaucoup, donc je la connais vraiment que depuis cet été.
- Et bah! 'Mione, ça pour du rapide, c'est du rapide! plaisanta Ginny.
- Moi aussi j'en ai une! fit Harry, décidé à ne pas laisser sa meilleure amie à n'importe qui. Qu'est-ce que tu penses d'Hermione?
- Et bien.... (il la regarda dans les yeux)Je la trouve magnifique, intelligent, drôle,....en gros, parfaite!
- Euh...Seika, tout de même, n'exagère pas, lui répondit Hermione en rougissant furieusement.
- Oh mais je n'exagère rien. Je ne connais personne qui m'ai autant soutenu que toi, ce qui souligne que tu as un coeur d'or mon ange, lui affirma Seika en lui volant un baiser.
- Hum, Hum...fit Ginny, Ok, question n°2: comment réagirais-tu si quelqu'un s'en prenais à Hermione?
- Je le tuerais de mes mains, façon moldue! assena-t-il sèchement. Personne n'a le droit de la toucher! reprit-il d'un regard dur.
- Parfait! s'exclamèrent Harry et Ginny.
- Ah bon ? Pourquoi ? demanda Hermione, surprise.
- Ce type ferait un parfait Serpentard, lui répondit Harry, ce qui signifie que ses priorités sont toujours soignées. Par conséquent, tu ne risques rien avec lui! »

Hermione et Drago se regardèrent un instant. Harry ne savait que c'était Drago, pourtant il en connaissait un rayon en matière de jugement de personne. Le blond fit un bref sourire en direction de Harry, que le brun lui rendit. La rouquine elle, regardait la scène et trouvait du réconfort à voir Hermione aussi heureuse depuis...Enfin bref, heureuse!
«- Seika, je peux te parler 30secondes? demanda Harry.
- Oui bien sûr!»

Les deux jeunes hommes firent quelques pas non loin de la position des filles et ils s'arrêtèrent.
«- Bon écoute, je ne veux pas paraître antipathique, mais Hermione a vécu des choses horribles cet été, et sache que si tu la fais souffrir c'est moi qui m'occuperais de ton cas.
- Je comprends, ne t'en fais pas, jamais je ne ferais quoi que se soit pour lui du mal. Elle m'a tant donné ces derniers temps que jamais je ne pourrais être dur ou même sarcastique envers elle. Elle a su voir en moi ce que les autres ne voient pas. C'est pour ça que je l'aime.
- J'y compte bien! reprit le survivant qui avait retrouvé le sourire. Bon on retourne voir les filles.»

Puis les couples passèrent ces quelques minutes ensemble et se redirigèrent dans l'établissement.
_o.O.o_





Ainsi passa le temps à Poudlard, entre les préfets en chef qui sortaient ensemble publiquement sous leur fausses identités et qui avaient retrouvé leurs appartements, Harry et Ginny qui s'étaient finalement mis ensembles, Ron qui avait accepté qu'il n'aurait jamais Hermione et qui s'était consolée avec Lavande Brown, les garçons au quidditch et bien sûr, les cauchemars d'Hermione et de Drago qui a présent dormaient ensemble en alternant la chambre de Drago et celle d'Hermione.

Le mois d'Octobre était bien entamé déjà, puisqu'à présent, la date indiquait le 15 du mois. Le directeur avait annoncé un bal, où le thème désigné était: soirée chique et enchantée. Les préfets en chef ne s'occupaient pas de ça, mais ils devaient organiser la répartition de la scène, qui serait partagée entre 2 groupes de musique et un karaoké ou chanson libre.

Ce dimanche là, une sortie à Pré au Lard avait été organisée, et Hermione et Ginny avaient décidé d'y aller ensemble. Elles arrivèrent devant un magasin de robes de fêtes et entrèrent.
«- Wow!!!! Bah dis donc, c'est pas banal tout ça!! C'est magnifique, s'exclama Ginny en pleine extase devant toutes robes.
- Je te le fais pas dire, acquiesça Hermione.»

Elles sillonnèrent les rayons et revinrent à la caisse 1h00 plus tard. Elles avaient chacune choisit une robe, et allaient à présent s'offrir un verre de Bièraubeurre, dans la fraîcheur de l'automne. Lorsqu'elles arrivèrent au Trois Balais, elles s'installèrent à une table, et commandèrent leur boisson. Puis, la porte s'ouvrit à nouveau sur des élèves de Poudlard. Hermione leva la tête et vit apparaître Drago. Celui-ci l'avait également remarquée, et lui envoya un doux sourire, auquel elle répondit chaleureusement. Puis le blond lui lança un regard implorant en lui montrant l'horreur suspendue à son bras: Parkinson, qui avait du être une sangsue dans une autre vie.

La rouge et or vit rouge à se moment et de leva sous le regard étonné de Ginny, auquel elle ne fit pas attention, se dirigeant avec colère vers les Serpentard.
«- Dis-moi Parkinson, lança-t-elle sèchement, étais-tu sangsue dans une autre vie ou bien est-ce une maladie congénitale qui te force à te coller de la sorte à Malefoy?
- Cela ne te regarde pas Sang De Bourbe, répliqua-t-elle, Dray tu as entendu ce qu'elle a dit? reprit-elle en s'adressant au blond.
- Oui, j'ai très bien entendu. (puis se tournant vers Hermione) Et non Granger elle n'a pas été sangsue dans une autre vie, mais par contre je ne garantie pas qu'elle n'est pas été un pékinois croisé bouledogue, ricana-t-il en faisant un clin d'oeil à la brune.»

Tout le monde éclata de rire dans la petite taverne. Drago fit un mouvement brusque du bras, ce qui projeta Pansy à terre, sous le regard hilare des deux préfets en chef. Puis, Drago alla dans les toilettes prétextant un mal de tête.

Cinq minutes plus tard, un jeune brun que Hermione et Ginny n'eurent aucun mal à reconnaître vînt les saluer.
«- Salut les filles, fit avant d'embrasser Hermione. Vous allez bien?
- Parfaitement bien! s'exclamèrent les deux Gryffondor.
- Je vois, vous avez sûrement assisté à l'humiliation de Parkinson je présume, fit-il amusé.
- Exactement mon amour, c'était parfaitement synchrone. J'ai commencé, Malefoy a finit.
- D'ailleurs, c'est bizarre fit Ginny, pourquoi Malefoy ne t'a pas rabaissée?
- Parce que nous avons fait une trêve il y a peu de temps pour pouvoir nous consacrer à notre boulot de préfets.
- Oh? Depuis quand vous vous entendez bien vous? continua la rouquine.
- Et bien, à dire vrai, je ne sais plus, mais en tout cas il ne m'embête plus et ce n'est pas pour me déplaire, fit-elle en un sourire radieux à Seika.
- Effectivement, il avait plutôt intérêt, sinon je m'occupe moi-même de son cas, renchérit le vert et argent déguisé.»

Puis Seika repartit en embrassant Hermione et se redirigea aux toilettes. En sortant, sous la forme de Drago, il fit un clin d'oeil à Hermione, que personne ne remarqua.

A leur arrivée, les deux rouges et or se dirigèrent dans la chambre de la préfète et se changèrent. Ginny finit de se préparer avant Hermione, et l'attendit assise sur une chaise devant le miroir de la préfète. Elle avait une robe mauve, légère, sans manche et étonnement chique. Ses yeux bleus étaient accentués par du fard à paupières mauve lui aussi, et pour finir, elle mit une touche de gloss effet 3D, qui rendaient ses lèvres pulpeuses.

Quelques minutes après Hermione sortit de la salle de bain. Elle avait revêtit une robe rouge, magnifique, qui touchait le sol. La brune était très élégante dans cette tenue et elle avait un charme renversant. Elle s'était maquillée d'un fard à paupière marron/ambré, et d'un gloss rouge pailleté.

Les deux jeunes femmes descendirent à la Grande Salle, et Ginny alla avec Harry. Hermione quant à elle, alla vers Malefoy. Ils avaient prétexté que les préfets en chef devaient aller au bal ensemble, ce qui les arrangeaient grandement. Lorsque les portes s'ouvrirent, les élèves entrèrent en troupeau, et allèrent vers le centre de la piste de danse. Les deux préfets s'étaient débrouillés avec l'histoire des groupes de musique, et avaient décidés qu'un karaoké serait mis en place entre les deux groupes engagés.

La lionne et le serpent étaient bras dessus bras dessous au centre de la piste de danse.
«- Mesdemoiselles et messieurs, je vous souhaite la bienvenue à ce bal d'Halloween. Je vous souhaite de passer également une bonne soirée, mais pour ouvrir le bal, place à nos deux préfets en chef. fit Dumbledore.»

Ron faillit s'étouffer à cette annonce, ce qui fit bien rire les Gryffondor. La foule s'écarta peu à peu du couple, et un slow commença. Les deux jeunes gens s'approchèrent, et le Serpentard mit ses mains sur la taille de sa cavalière, tandis que celle-ci s'occupait à mettre les siennes autour du cou du beau blond. Ils dansèrent collés l'un à l'autre pendant toute la chanson, sous le regard des autres élèves, qui n'osèrent pas les rejoindre de peur de briser se magnifique tableau. Les préfets, eux, se contentaient de sentir l'autre ainsi collé à lui, durant le temps de cette chanson. Ils auraient payés cher pour que cet instant demeure éternel, mais la musique s'estompa bientôt et le jeune couple dû se séparer. Ils se lancèrent un regard implorant et triste, triste de devoir se quitter, et rejoignirent leurs amis respectifs, pour le reste du bal.

Puis, après que le premier groupe soit passé, le karaoké commença. Plusieurs personnes passèrent sur la scène, où on chantait aussi bien moldu que sorcier. Les chansons y étaient très diverses, et parfois certains chanteurs révélaient un certain talent.

Puis, contre toute attente, le prince des Serpentard s'avança sur la scène, le micro à la main.
«- Euh...fit-il anxieux. Je vais chanter une chanson moldue, qui s'appelle " Ma religion dans son regard " de KYO, chanson que je dédis à mon amour, mon âme soeur qui se reconnaîtra. Voilà donc mon amour comme je sais que cette chanson te plait je vais la chanter pour toi.»

Hermione se retourna vivement à cette annonce. Son regard croisa celui du blond sur scène qui la regardait d'un regard amoureux. Elle lui sourit et il lui répondit en lui envoyant un baiser. Puis les notes de la chanson commençant il reprit avant de chanter:
«- Cette chanson s'apparente parfaitement à mon histoire, sauf que tu es la seule à l'avoir vu. Je t'aime mon ange.»

Puis il commença:

"Pour survivre encore
Il ne reste plus que l'amour d'accord
On peut survivre encore
Ensemble ensemble
Quand on vous écorche
Qu'on vous ôte l'épaule qui vous supporte
On peut souffrir encore
Ensemble ensemble"

Hermione pleurait de joie, sans que personne ne sache pourquoi, mis à part Dumbledore qui avait déjà tout compris. Drago continuait de la fixer et lui souriait dès qu'il reprenait son souffle.

"C'est quand on y croit plus que le ciel vous entend et pardonne
Le temps a ses vertus en sommes
Et j'ai trouvé la lumière juste au bout de ses lèvres
J'ai pu quitter la terre ferme en fait
Et j'ai trouvé au moment où je n'avais plus d'espoir
Ma religion dans son regard"

Drago avait le coeur qui battait la chamade. Il ne croyait pas qu'il était en train de faire une déclaration d'amour même indirecte sur une chanson ! Et une chanson moldue qui plus est! Mais il ne regrettait pas car ce qu'il voyait dans les yeux de sa Gryffondor bien aimée lui donnait du courage, lui donnait de l'assurance et il n'avait plus peur de lui dire tout.

"Et on a beau dire
Que ça ne sera plus jamais pareil qu'avant
A force de le construire
Lentement on avance
Ré-apprendre à sourire
Et à nouveau faire confiance
Pour finalement s'ouvrir
Et saisir sa chance"

Hermione reconnaissait que c'était exactement la bonne chanson pour décrire la vie de Drago, et d'elle puisque c'était elle qui l'avait en quelques sortes sauvée. Elle était très touchée, elle pleurait encore, mais elle était heureuse comme jamais.

"C'est quand on y croit plus que le ciel vous entend et pardonne
Le temps a ses vertus en sommes
Et j'ai trouvé la lumière juste au bout de ses lèvres
J'ai pu quitter la terre ferme en fait
Et j'ai trouvé au moment où je n'avais plus d'espoir
Ma religion dans son regard
Et j'ai trouvé la lumière juste au bout de ses lèvres
J'ai pu quitter la terre ferme en fait
Et j'ai trouvé au moment où je n'avais plus d'espoir
Ma religion dans son regard"

Drago finit la chanson et descendit de la scène, sous les applaudissements nourris de toute la salle. Il sortit de la Grande Salle et se dirigea vers le lac. Hermione, qui étant seule, passait inaperçue, le suivit. Le vert et argent s'arrêta à l'endroit exacte où il avait sauvé Hermione quelques mois auparavant et il s'y coucha. La préfète le rejoint au bout de quelques secondes, le faisant sursauter. Quand il la vit son regard était effrayé, ce qu'elle comprit vite puisqu'elle changea son visage en celui de Anna Jenkins.
«- Je t'aime Dray!!! dit-elle en se jetant sur lui pour l'embrasser. Cette chanson était magnifique.
- Je t'aime aussi mon ange. Je savais que ça te plairait. Et quand j'ai vu à quel point cela me ressemblait, j'ai tout de suite craqué.
- Mais et ta réputation?
- Peu m'importe, je t'aime et je veux te le dire tous les jours et ce, jusqu'à la fin de ma vie, Hermione, je ne sais pas si je survirais si tu t'en va. Je t'aime trop pour laisser ma réputation salir mon amour pour toi.»

Puis, un craquement se fit entendre. Les deux tourtereaux levèrent la tête dans la direction du bruit. Là ce qu'ils virent les consterna. De plus, Drago n'avait pas dit "Anna", mais "Hermione" ! Ce qui fait que l'intrus avait tout entendu!
«- 'Mione!! Mais pourquoi ne m'as-tu rien dit? demanda la rouquine.
- Ginny! Ecoute, c'est Dumbledore qui me l'a interdit pour notre sécurité à lui et à moi.
- Ah....Mais tu aurais tout de même pu m'en toucher un mot.
- Je suis vraiment désolée Ginny mais je n’avais pas le droit.
- Et que fais-tu de Seika?
- Weasley, interrompit Drago, il faut qu'on s'explique.»

Puis, ils passèrent un bon moment de la soirée à expliquer la situation à la rouquine, et à répondre à ces questions. Elle fut tenue au secret par sa meilleure amie et Drago, qui lui avait expliqué son changement et tout le tralala. Puis ils retournèrent au bal, Drago loin devant, Hermione (qui avait reprit son apparence normale) et Ginny arrivant environ 15 minutes après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai rejoint Poudlard

Nombre de messages : 381
Age : 22
Localisation : Nowhere in the world, only in the space...
Points : 393
Entrée à Poudlard : 12/09/2010
Asokka Watson
MessageSujet: Re: Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi   Dim 21 Nov - 16:54

Merci pour la suite !! Mais je veux la suite ! ^^

_________________

Sorciers confirmés
There's nowhere in the world where you are you.
Only in your head.
But who are we in reality ?
Who exactly know that ?
Tant de questions philosophiques sans réponses...

Dixit moi !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
On monte une armée avec Harry

Nombre de messages : 526
Age : 24
Localisation : quelque part dans le monde
Points : 535
Entrée à Poudlard : 23/05/2009
shippô
MessageSujet: Re: Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi   Dim 5 Déc - 23:01

Désolée!! Retard inexcusable!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
On monte une armée avec Harry

Nombre de messages : 526
Age : 24
Localisation : quelque part dans le monde
Points : 535
Entrée à Poudlard : 23/05/2009
shippô
MessageSujet: Re: Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi   Dim 5 Déc - 23:13

Le chapitre qui suit comporte une scène de lemon! Elle est en noir sur fond noir, et signalée par une phrase de l'auteur! Vous voilà prévenu(e)s!




Chapitre 16: Réaction de l'esprit.

"Le 3 Novembre, à Poudlard.

C'est comme une douce chaleur que de voir ton visage sourire, c'est une caresse de te voir me regarder et c'est un enchantement de t'entendre chanter...
"

«- Qu'est-ce que t'écris 'Mione? demanda le rouquin.

- Oh moi ? Euh....."Vite un mensonge...vite réfléchis...., se dit la préfète" Ce.. C'est mon journal intime Ronald, mentit-elle. A moin que tu n'ai envie que je te refasse le visage avec mes bouquins je te conseillerais de ne pas trop loucher dessus, si tu veux un bon conseil.»

"Ooouuuhh....bien négocier ma grande, tu t'améliore de jours en jours, excellent" pensa-t-elle tout sourire.

Quelle idée lui était venu que de leur proposer d'aller dehors pour les devoirs?? Merlin qu'elle avait été stupide. Puis, le visage trahissant son énervement, elle se leva et leur dit qu'elle allait à sa salle commune. Ginny se doutait que ce n'était pas seulement pour prendre une douche ou quoi que se soit d'autres, mais elle ne fit part de son anecdote à personne.

_o:O:o_


Elle arriva au portrait et s'arrêta devant le tableau de la porte de chambre de Drago. Elle glissa son mot, qu'elle avait finit en chemin, et se dirigea vers sa salle privée. Elle se glissa dans l'eau chaude de son petit bain en "plein air" *bas s'cusez moi mais je vois pas comment dans une salle on peut être en plein air lol ^_^*. L'eau était aujourd'hui bleu métallique, parfumé à la fleur blanche. Elle se délectait de ceci lorsque sous sa porte, elle vit un parchemin être glissé. Elle sortit de son bain * Evidemment qu'elle n'était pas habillée, mais elle était seule alors à quoi bon? ^_^' vous me direz, y aura que Drago qui puisse lui sauter dessus et perso, moi ça me dérangerait pas du tout ^_^"!!!LOL!*, et se dirigea vers le petit mot. Elle le déplia et le lut :

"Mademoiselle est poète avec ça? J'aime....J'aime beaucoup même.....Je me demande dans quelle tenue tu te trouve lorsque tu es dans ta salle..."

Elle rougit violemment après cette remarque, bien que hasardeuse, elle aurait pu donner des idées quelques peu étranges à son petit ami. Puis elle reprit sa lecture:

"Tu me manques mon amour, même si on se voit souvent en ce moment. Pourrais-tu me retrouver dans la salle commune des serpentards ? Biensûr tu seras en Anna Jenkins, cela va sans dire, je t'attends alors rejoins'moi. Je t'ai vu faire tes devoirs tout à l'heure, et comme je te connais je suis sûr que tu a finit ceux que nous avons pour dans 3 semaines, ce qui fait que tu dois être libre libre n'est-ce pas? Si tu ne peux pas venir je ne t'en voudrais pas, mais préviens moi avec la plume.

Je t'aime,

ton Dragon.
"


Elle courut vers sa petite cabane et mit le parchemin sur la table qui était à l'intérieur, puis, elle se rhabilla et sortit en trombe de sa salle personnelle. Elle se rendit dans sa chambre pour changer de vêtements. *Bah oui, Anna Jenkins est sensée être légèrement plus aguicheuse, et je ne pense pas qu'habillée en uniforme scolaire c'est vraiment une bonne chose lol!*

Elle prit une jupe en toile façon "jupe d'uniforme dans les mangas", de couleur verte, un débardeur très moulant et assez décoltée (mais pas trop c'est Hermione tout de même) de couleur noir. Elle se maquilla de fard à paupières vert, de gloss framboise à effet 3D et d'un peu de blush qui faisait briller sa peau.

Elle sortit de sa salle commune, dans le couloir désert et prit la forme de Anna. En se dirigeant vers les cachots, elle fit tourner plusieurs têtes masculines, ce qui la gêna tout de même un peu, et prit un air plus malicieux. Elle arriva devant le tableau de Bortsh le Sanglant, et prononça distinctement:

«- Moisissure sanglante»

Elle entra dans la salle commune sous le regard intéressé de le gente masculine, et celui courroucé des demoiselles. Elle s'arrêta un instant et embrassa la salle du regard à la recherche de son beau serpentard. Puis, au bout de quelques secondes, elle le trouva dans le même sofa qui les avait acceuillis lors de la fête, l'air absent et regardant par la fenêtre.

«- Et bien mon petit Seika? demanda Anna. Que t'arrive-t-il?»

Il sursauta, et se retourna. Il loucha un long moment sur le décolté de sa moitié, puis, réalisant son indiscrétion, il l'invita à s'assoir. Elle prit place, les joues en feu, et il lui répondit:

«- Non ce n'est rien mon amour, c'est juste que je me demandais si tu accepterais mon invitation ou pas.

- Ah..d'accord. Sinon, tu m'avais appelé pour quoi?

- Euh...tu me manquais terriblement, fit-il en regardant le sol et les joues rosissantes.

- Je vois. Personne ne peut se passer de moi, plaisanta-t-elle.

- Moi en tout cas je vois pas comment! lui répondit-il sur le même ton.»

Puis ils s'embrassèrent, et se levèrent. Ils sortirent de la salle commune des serpentards main dans la main, et se dirigèrent vers le parc.


Lorsqu'ils furent dans le parc, ils partirent vers le terrain de Quidditch, et Drago prit son balai. Ils se rendirent à l'endroit où Hermione avait été sauvée, et montèrent sur le balai.

Hermione avait toujours peur, mais la présence de Drago semblait atténué cette sensation. Ils attérirent dans la clairière de la "petite maison dans la forêt", comme amait à appeler Hermione, et entrèrent dans la petite bâtisse. A l'intérieur, la ménage avait été fait, et le feu allumé. Le vert et argent donna un léger baiser à Hermione. Ils n'avaient même plus besoin de paroles tellement ils se comprenaient facilement. Ils avaient le même regard. Hermione reprit son apparence naturelle, et enlaça son petit ami. Drago la trouvait encore plus belle au naturel (Anna lui donnait moin d'effet que la vraie Hermione) et lui fit signe de le suivre dans l'escalier.

Cet escalier débouchait sur un couloir où il y avait 2 portes. Le blond prit la porte de droite, imité par la gryffondor, et la referma après son passage. Ils s'embrassèrent alors tendrement. Le baiser vira du tendrement, au fouguesement. Ils furent pris d'une subite pulsion, révélant à chacun tout le désir qu'ils avaient en eux.

La rouge et or s'arrêta quelques secondes le visage soudain gêné.

«- Je.....fit-elle, Je..Je suis..encore...euh...

- Tu ne l'as jamais fait, c'est ça? »

Elle acquiesça d'un signe de tête.

«- Ne t'en fais fait pas. Tu sais qu'au début ça fera un peu mal mais je serais doux avec toi.»

Puis rassurée, ils reprirent leur petit jeu. Ils s'étendirent sur le lit, et commencèrent leur jeu de caresses et de baisers doux et brûlants.Chacun leur tour s'emparant soit du lobe d'oreille de l'autre, soit de son cou, ils virent monter en eux une sensation plus qu'appréciable.

Voilà la scène en question elle sera soft mais je la mets tout de même en noir sur fond noir au cas où. Si vous voulez lire, surlignez la zone. Âmes sensibles s'abstenir, je vous aurais prévenu.


Drago lui enleva tout d'abord son haut, et apprécia la vue. La brunette pensant qu'il na la trouvait pas à son goût commença à se cacher, puis, dans un geste tendre, il l'en empêcha:

«- Non..Ne fais pas ça...Tu es magnifique mon ange...»

Elle se détendit et laissa son beau dragon continuer son ascension. Elle se cambrait de plaisir à chaque caresse, chaque souffle, chaque baiser qu'il lui prodiguait. Soudain, elle renversa les rôles et déshabilla presque entièrement le vert et argent. Il se retrouva en boxer sous la prfète qui elle, était en jupe et en soutien gorge. Elle parcourut le torse bien sculpté de Drago de baisers brûlants et ennivrants, et d'un geste de hanches plutôt habile, il la retourna à son tour. Il enleva délicatement le soutien de gorge de la lionne, et lui embrassa le coin de la bouche pour la rassurer. Il titilla sa poitrine dont les pointes déjà dressées indiquait clairement que la préfète voulait plus, et enleva la jupe. Ils se retrouvèrent sur le même pied d'égalité, chacun étant en sous-vêtements, et s'embassèrent à nouveau. Le jeune homme enleva la fine barrière qui lui barrait le chemin de son plaisir, et celui de sa compagne. La brune n'en menait pas large mais la confiance qu'elle protait à son petit ami la rassurait grandement.

Il passa un doigt en elle, puis, voyant que l'effet était concluant, il en mit un deuxième. Puis, n'en pouvant plus, Hermione le supplia de la prendre, ce que le serpentard ne se fit pas prier de faire. La douleur de la gryffondor s'accrut au mouvement du beau blond, mais elle ne fit rien pour l'arrêter, sachant qu'elle devait passer par là. Elle se contenta de se mordre sa lèvre inférieure, et elle se détendit. Le vert et argent commença ses vas-et-viens, aussi doucement que possible, tandis que la préfète se faisait violence pour ne pas hurler de plaisir. Drago s'empara des lèvres pulpeuses de la rouge et or lorsque celle-ci commença à gémir de plaisir, et, lorsque le baiser s'acheva, elle ne put s'empêcher de crier, ce qui décrocha un sourire au jeune homme.

Puis d'un geste gracieux, ils s'enmenèrent jusqu'aux cieux, hurlant le prénom de l'autre à l'unisson, puis d'un regard crème, ils se dirent "Je t'aime".


Ainsi ils se retrouvèrent couchés l'un sur l'autre, épuisés par tant de sensations.

«- Alors mon ange? Qu'en as-tu pensé? demanda Drago.

- Je veux bien croire que ta réputation est un bien fondée. Tu es bel et bien le Dieu du sexe mon chéri. Bien que ce soit ma première fois, c'était génial!

- Je suis ravie de l'entendre; et surtout d'avoir été le premier...

- Et le dernier! le coupa-t-elle.

- Tu en est sûre?

- Evidemment. Dans les temps qui courent, je préfère voir rose.

- Tu as raison. Bon je pense qu'il est temps d'y aller.

- On a encore 20 minutes tu sais.

- Oui, alors...parlons!

- D'accord. De quoi veux-tu parler?

- Euh...et bien...

- Oui ??? l'encouragea-t-elle.

- Euh..la dernière quand nous étions avec avec et Ginny, quand j'était Seika, Harry m'a dit un truc qui m'a un peu étonné.

- Ah? Et quoi?

- Il a dit que tu avais vécu des choses horribles pendant les vacances....tu sais tu n'es pas obligée de répondre..

- Si, le coupa-t-elle à nouveau. Il faut que tu le saches. Pendant les vacances, je suis partie refaire ma garde-robe. Et dans la nuit,en revenant, mes parents se sont faits attaquer. Par..Par des Mangemorts, fit-elle d'un air dur.

- Je comprends pas là...Tu n'étais pas aller chez les Weasley?

- Si. Mais en fait, la journée où j'y suis allée ne s'est pas passer comme dans ma mémoire apparente. En fait, mon esprit était tellement sous le choc qu'il a dévellopé des images artificielles dans ma mémoire.

- Mais..Comment se fait-il que tu arrive à te souvenir de cela?

- Et bien..Grâce à l'amour que l'on se porte, j'ai réussi à tourner la page. Et lorsque je suis allée chez les Weasley, j'ai fait comme si de rien n'était et réciproquement. Donc c'était comme si il ne c'était rien passé passé.

- Si c'est moi qui t'ai fait régir, ça veut dire qu'à cause de moi tu t'en souveiens maintrenant? s'enquit-il.

- Mais non. Il fallait que je m'en souvienne, mais moi je ne voulais pas parce que je n'avait aucune attache. Et depuis que je suis avec toi, c'est toi mon attache. Ma vie.

- Oh...Merci mon ange.

- Je t'aime Drago.

- Je t'aime 'Mione.»

Puis les deux amoureux se levèrent et Hermione reprit son apparence de Anna. Ils retournèrent au château, et Hermione passa le reste de l'heure (c'est-à-dire 15 minutes étant donné qu'ils sont restés 5 minutes dans la petite maison dans la forêt) dans les bras de Drago, allongée dans le sofa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J'ai rejoint Poudlard

Nombre de messages : 381
Age : 22
Localisation : Nowhere in the world, only in the space...
Points : 393
Entrée à Poudlard : 12/09/2010
Asokka Watson
MessageSujet: Re: Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi   Lun 13 Déc - 17:12

Merci, j'aime toujours autant !

_________________

Sorciers confirmés
There's nowhere in the world where you are you.
Only in your head.
But who are we in reality ?
Who exactly know that ?
Tant de questions philosophiques sans réponses...

Dixit moi !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi   

Revenir en haut Aller en bas
 

Première fiction : "lumière du coeur", de sayuri-hermi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [Collection] Les Romans Vécus (Rouff)
» Coup de coeur n° 73 - Source de lumière
» Fan fiction >> Briserez-vous cette glace autour de mon coeur ?
» Coeur brisé (fiction)
» Vos personnages de fiction préférés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Entre moldus :: Potterfiction-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit